forum.universite-du-succes
Mai 30, 2020, 06:27:35 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Qu'est-ce que le bonheur?  (Lu 29132 fois)
Elise
Invité
« le: Mai 06, 2012, 06:35:52 »

Qu'est-ce que le bonheur?
Est-ce un idéal lointain vers lequel nous tendons tous et qui recule à mesure qu'on s'en approche, ou bien est-ce un certain regard sur soi-même, sur les autres et sur la vie en général qui permet d'en gouter toutes les petites joies et d'affronter ses épreuves? Est-ce dans tous les cas la conformité de nos vies avec nos valeurs? Qu'en pensez-vous? Sourire
« Dernière édition: Juin 01, 2012, 11:38:40 par Elise » Journalisée
Qasimodo
Jr. Member
**
Sexe: Homme
Messages: 83



Voir le profil Courriel
« Répondre #1 le: Mai 06, 2012, 04:33:47 »

bonjour Elise
le bonheur pour moi c'est  un certain regard sur soi-même, sur les autres et sur la vie en général qui permet d'en gouter toutes les petites joies et d'affronter ses épreuves , c'est a dire ce qui rend la vie intéressante c'est la capacité d'affronter les épreuves  et gouter les petites joies bref c'est un équilibre entre les moments de joies et les moments de tristesses  , le bonheur est un compromis entre les deux cas . les moments de tristesse nous rappel que les moments de joies est un don de dieu .
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #2 le: Mai 08, 2012, 10:19:56 »

Merci pour ta réponse. Ce que je trouve intéressant, c'est que ta vision du bonheur est réaliste. Pour toi le bonheur ne signifie pas une vie de joie sans épreuve, mais plutôt un état spirituel qui permet de goûter les joies et d'affronter les épreuves, c'est bien ça? Je trouve que de ta vision du bonheur, il ressort un équilibre et une force. C'est bien loin d'une vision idéalisée du bonheur qui serait une sorte de jouissance continue et une absence totale de difficulté. Ce que j'apprécie dans ta vision, c'est qu'elle permet d'envisager un bonheur "au dessus" des épreuves. Merci pour ta contribution et ton éclairage.

Et pour vous autres, chers lecteurs, qu'est-ce que le bonheur? Peut-on être heureux en dépit des difficultés et des épreuves? Et si oui, qu'est-ce qui nous donne cette force?

Bien à vous tous chers lecteurs, n'hésitez pas à nous laisser un petit mot de vous!
Elise
Journalisée
Herve
Global Moderator
Hero Member
*****
Sexe: Homme
Messages: 3172


"Vous pouvez le faire si vous y croyez"


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #3 le: Mai 09, 2012, 10:08:28 »

Bonjour à tous et à toutes.

Le "hasard" vient de m'orienter vers un texte de Paolo Coelho que j'aime beaucoup. Et comme il se rapporte au "bonheur" j'ai pensé qu'il pouvait avoir sa place ici. Alors je le propose à votre lecture et à votre réflexion :

"Le plus grand obstacle au bonheur, sans doute,
 C'est de rêver d'un bonheur trop grand.
 Sachons cueillir le bonheur au compte gouttes,
 Ce sont les petites gouttes qui font les océans.
 Ne cherchons pas le bonheur dans nos souvenirs,
 Ne le cherchons pas non plus dans l'avenir.
 Cherchons le bonheur dans le présent,
 C'est là et là seulement qu'il nous attend.
 Seul celui qui est heureux peut répandre le bonheur autour de lui...
 [Paolo Coelho]

Répandre le bonheur... quelle belle mission dans la vie. Si chacun le faisait que faudrait-il de plus ?
Journalisée

Bien amicalement.
Hervé
Qasimodo
Jr. Member
**
Sexe: Homme
Messages: 83



Voir le profil Courriel
« Répondre #4 le: Mai 13, 2012, 10:20:02 »

bonsoir tout le monde je vous souhaite un bon début de semaine
merci Elise pour votre animation de ce café , mais je vois pas le menu pour commander mon café préférer Sourire , je vais demander Hervé d'installer une buvette pour nous Sourire

pour le texte de Paolo coelho est totalement raison il y a aussi des gens qui cherche le bonheur chez leurs semblables mais par la suite ils se sont déçu par la gravité et l'agressivité de ces gens là , le bonheur repose sur la personne elle même , elle peut transformer chaque moment à un bonheur il faut juste changer les angles de vision , par fois on se rend pas compte que les mauvaises épreuves nous rend un service très intéressant , juste pour changer le  chemin erroné et trouvé les bons chemins  , la vie est une suite d'événement des épreuves des moments de joies des moments de tristesses , c'est à l'homme d'analyser et tirer les bonnes leçons pour savourer les moments de bonheur et faire face au épreuves car il n'a pas un bonheur permanent et aussi il n'a pas des épreuves permanentes bref chacun sa perception du bonheur , ce qui est bonehur pour les un est une épreuves pour les autres et vice vers ça .
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #5 le: Mai 14, 2012, 04:33:51 »

Samir, ta réponse me fait penser à un petit texte que je cueille dans les philo-fables pour vivre ensemble de Michel Piquemal.

Les bons côtés du malheur et les mauvais côtés du bonheur

"Lors d'un marché de printemps, un paysan chinois avait fait l'achat d'une superbe pouliche. Toutes ses économies y étaient passées. Hélas, à peine l'eut-il mise dans l'enclos que, la nuit m^me, elle sautait la barrière et s'enfuyait en direction de la frontière des Moghols, avec qui les chinois n'étaient pas en très bons termes. Il n'était même pas question de songer à courir à sa recherche. Tous les villageois vinrent pour le consoler. Mais ce paysan était un sage et il savait traverser l'adversité avec philosophie.
- Des nuages dans le ciel apportent parfois une pluie bénéfique pour les cultures. D'un malheur naît parfois du bonheur. Laissons faire la vie! Qui sait ce qu'il en adviendra?

Effectivement, quelques jours plus tard, la pouliche rentra avec un superbe étalon moghol. Tout le village défila pour l'admirer et féliciter le paysan pour sa bonne fortune.
- Une chance, peut-être! Mais qui connait le fond des choses? Le soleil qui nous éclaire peut aussi nous brûler.

L'avenir, hélas lui donna raison. Son fils s'enticha de l'étalon et il passa des heures à tenter de le dresser pour le monter. Mais l'animal était fougueux. D'une ruade, il envoya à terre le fils qui se brisa une jambe. Les voisins vinrent à son chevet... et les propos allaient bon train sur la malchance du paysan. On était tout près de la moisson. Avec sa jambe cassée, son fils ne pourrait guère l'aider. Mais le paysan leur répondit avec sagesse:
- Ce monde n'est qu'un perpétuel changement. Qui sait si des calamités ne deviennent pas des bénédictions? Songez à la lave des volcans qui dévaste tout mais qui donne un limon fertile.

Avant même la récolte, la guerre éclata avec les Moghols. Tous les jeunes hommes furent mobilisés, tous sauf bien sûr le fils du paysan, couché au fond de son lit. Il fut l'un des seuls à survivre aux massacres de la guerre... Une jambe cassée lui sauva la vie.

D'après un conte chinois

Dans l'atelier du philosophe:
Les évènements de l'existence ne peuvent se classer simplement en positifs ou négatifs, bons ou mauvais. Un malheur peut, à long terme, devenir source de bonheur, et réciproquement, car le temps qui passe apporte de perpétuels changements. On se fait un soucis énorme pour quelque chose; deux jours plus tard, la cause de ce soucis a disparu... et on se trouve bien bête de s'être inquiété. A l'opposé, on éprouve une grande joie à entreprendre tel voyage, ou à envisage telle rencontre, qui tourne ensuite au cauchemar. Cela vous est-il déjà arrivé? Avez vous vécus pareils retournement de situation?"

Bien à vous, Clin d'oeil
Elise
Journalisée
Qasimodo
Jr. Member
**
Sexe: Homme
Messages: 83



Voir le profil Courriel
« Répondre #6 le: Mai 15, 2012, 09:57:12 »

salut Elise j'espère que tout va bien pour toi .
oui c'est une histoire qui reflète la subjectivité de bonheur 
pour moi j'avais une relation avec une fille il y a 3 ans je l'aimais très profondément
on a passé des moments inoublaible ensemble et je comptais faire ma vie avec elle
avec le temps elle commençais  dévoilé sa vrai visage , avec des mensonges .
et avec les mauvaises intentions , j'étais fidèle avec elle un jour on était au café , elle a reçu un appel de quelqu'un   qui l'ai invite pour le diner , je me suis dis peut être c'est un ami à elle , un jour elle a laissé son portable sur la table de café pour aller au toilette , j'ai trouvé des messages d'amour entre elle et lui , et des images ensemble , et quand elle est venu je n'ai pas lui faisait la remarque âpres je me suis séparer avec elle aimablement  , un jour un ami à moi qui la connaisse très parfaitement m'a dit que t'avais de la chance de se séparer avec elle ; cette fille la ne te mérite pas , elle était mariée avec un jeune homme puis elle s'est séparer de lui , parce qu'elle a trouvé dans les brase d'un autre homme chez elle .
voila c'est mon histoire je n'ai pas regretter ces moments là parce que je l'aimais mais elle m'a brisé le cœur
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #7 le: Mai 16, 2012, 01:01:52 »

Les turpitudes de l'amour montrent souvent à quel point un grand bonheur peut devenir un grand malheur mais aussi comment d'un malheur on peut se libérer pour devenir plus heureux qu'on ne l'espérait.

Au cours de cette discussion, nous avons donc vu que le bonheur n'était pas dénué d'épreuves, mais constituait une force permettant de les surmonter. Nous avons vu aussi qu'un évènement malheureux peut se révéler finalement une source de joie. Et nous avons appris que le bonheur, c'est goûter toutes les petites joies que nous présente la vie. Nous avons aussi réalisé que c'est à nous de changer notre regard sur nous même, sur les autres et sur la vie, pour réussir à saisir ces petites joies.

Le premier texte de la lettre du succès témoigne de ce changement de regard. L'aventure du jeune prince qui d'abord cherche à changer le monde, puis à changer les autres et enfin, à se changer lui-même, pour finalement apprendre à s'accepter lui-même, à accepter les autres et enfin accepter le monde, nous dévoile ce changement de regard sur l'existence. Il s'agit de passer d'une rapport de force avec l'existence, de l'affirmation d'un non ferme et assuré, à un lâcher prise et une acceptation qui apporte enfin la paix.

La paix est une forme de bonheur parmi tant d'autres. Elle est l'accord de notre être avec le réel. La paix est une valeur. C'est pourquoi le bonheur est également la conformité avec les valeurs qui sont inscrites au fond de notre coeur. Le bonheur n'est pas seulement à voir et à goûter, il est à faire grandir en soi et en dehors de soi, comme l'écrivait Hervé. Or pour faire grandir le bonheur, il faut connaitre ce qui nous rend vraiment heureux dans la vie, et quelle valeur essentielle de notre coeur révèle une joie simple. Une fois connues nos valeurs essentielles, il s'agit de se conformer à nos valeurs, d'être en cohérence avec elles.

Si vous vous sentez heureux quand vous vous reposez dans l'herbe près d'une rivière, cela révèle votre attachement au calme et à la nature. Pour faire grandir votre bonheur, vous pourrez développer d'autres moments de calme et de proximité avec la nature, ainsi, vous pourrez planter des fleurs et en prendre soin et vous en serez heureux.

Mais tout le monde n'en sera pas heureux de la même manière, car chacun n'a pas comme valeur essentielle le calme et le contact avec la nature. Chacun a ses propres valeurs, et donc ses propres joies. L'essentiel est de découvrir, derrière vos joies, les valeurs qu'elles révèlent.

J'aimerais donc vous demander: qu'est-ce qui vous rend heureux, quelles sont vos joies et quelles valeurs révèlent-elles?

Bien à vous,
Elise Sourire
Journalisée
Qasimodo
Jr. Member
**
Sexe: Homme
Messages: 83



Voir le profil Courriel
« Répondre #8 le: Mai 16, 2012, 09:09:01 »

Bonsoir Elise ca va ??
j'ai beaucoup aimé tes explications j'apprends chaque jour de vous et de notre discussion , ce qui me rendre heureux c'est le faite d'être convaincu de ce que je fais , d'être  avec les gens que j'aime d'avoir le temps de lire et de ne rien pensé par ce que j'aime la lecture ,d'aider les gens ,faire le bien aussi 
pour mes valeurs sont le respect la tolérance , l'acceptation de différence , ce qui me rend heureux aussi c'est le défi quand je vise un objectif c'est le parcours vers cet objectif qui me rend heureux parce que je sens que je fais des efforts malgré la souffrance et les sacrifices que je fais  , ce qui me rendre heureux de connaitre des nouveaux gens bâtir un lien d'amitié avec eux échanger des idées avec eux et débattre des thématique intéressante , bref je goute le une partie du bonheur chaque jour parce que la vie est un parcours qui compris les moments de bonheurs et les moments des épreuves . l'important pour moi est d'avoir une chance dans cette vie pour vivre dignement sans toucher même pas les droits des autres . 
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #9 le: Mai 17, 2012, 04:15:35 »

Boujour Samir (Qasimodo), Bonjour à tous.

Merci pour ta participation Samir, et merci à vous tous, chers lecteurs, de venir lire nombreux ce fil de discussion sur le bonheur. Comme le montre le message de Samir, c'est en participant activement au café philo, même modestement, que l'on en tire le meilleur profit pour soi-même, et que l'on permet aux autres de s'enrichir d'avantage, car c'est notre diversité qui fait notre richesse. Aussi, je vous invite à participer au café philo.

Voici quelques pistes d'inspiration:
- Qu'est-ce que le bonheur pour vous?
- Avez vous parfois l'impression que le bonheur est un idéal lointain que vous cherchez à atteindre mais qui n'est jamais définitivement atteint?
- Pensez-vous que le bonheur est une question de regard sur soi-même, sur les les autres, sur le monde, sur l'existence?
- Pensez-vous que le bonheur, c'est se sentir en conformité avec nos valeurs?
- Quelles sont vos joies et quelles valeurs profondes révèlent-elles?
- Vous posez-vous d'autres questions sur le bonheur?

Ce serait pour moi un grand plaisir d'accueillir de nouveaux participants, alors, tentez une réponse dès maintenant! Nous serons serons tous accueillant et tolérant envers ceux qui se lancent, car ce sont les là valeurs fondamentales du forum de l'université du succès. Lancez-vous!

Bien à vous,
Elise
 Sourire
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #10 le: Mai 20, 2012, 08:27:27 »

Bonjour Samir,

Je te remercie pour ton précédent message. A travers les joies que tu indiques, je relève deux valeurs essentielles, tu me diras si je me trompe.

Tu aimes être avec les autres, voir se tisser des liens d'amitié, échanger avec les autres sur des sujets qui t'intéressent, et aider les autres, faire le bien aussi. A travers ces joies, se révèle la valeur essentielle de la relation à l'autre et aux autres. Je pense que tu accordes une grande importance à la dimension humaine et amicale des relations que tu entretiens avec les autres.

Une autre joie que tu éprouves, c'est avoir un objectif et le poursuivre, être convaincu de ce que tu fais, et continuer malgré les efforts et les sacrifices. La valeur essentielle que révèlent ces joies me semble être la volonté.

Est-ce que je me trompe ou bien ai-je vu juste?

Ceci pour vous montrer que derrière les joies que l'on éprouve, on peut trouver nos valeurs essentielles.
Je pense que le bonheur peut se définir comme la conformité à nos valeurs, et c'est pour cette raison que le bonheur sera défini différemment selon chaque personne en fonction de ses valeurs essentielles.

Pour ma part, je ressens de la joie quand j'apporte quelque chose à un enfant, quand j'entretiens des relations chaleureuses avec des collègues, quand j'apporte de l'amour à mon conjoint ou que je prends soin de ma famille et de mes amis. J'éprouve de la joie quand je me sens aimée de ceux que j'aime. Aussi la première de mes valeurs essentielles est la qualité des relations que j'entretiens avec les autres, relation qui doit être dirigée par l'amour, sous une forme ou une autre, pour que je me sente heureuse. Aussi je dirais que ma valeur essentielle est l'amour.

J'éprouve aussi de la joie quand je crée, que ce soit un concept, une idée, un projet, une oeuvre plastique... Aussi ma seconde valeur est la création, que j'associe à la beauté mais aussi à la nouveauté et à l'innovation ainsi qu'à l'expression de mon originalité.

Enfin, j'aime discuter avec les autres sur des sujets qui nous intéressent, réfléchir, penser, apprendre de ma propre réflexion, des discussions avec les autres ou de mes lectures. Aussi je dirais que ma troisième valeur essentielle est la réflexion.

Je pense que mon bonheur dépend de la conformité avec ces valeurs, et je pense qu'il en va de même pour les autres personnes. Les autres ont d'autres valeurs inscrites au fond de leur coeur, mais je pense que comme moi, leur bonheur dépend de la conformité avec ces valeurs.

Je disais précédemment qu'une fois cela admis, nous pouvions chercher à augmenter notre propre bonheur en nous appliquant à nous conformer à nos propres valeurs, et que c'est ainsi que nous pouvions développer notre propre bonheur.

Cependant, le bonheur, est-ce vraiment quelque chose qui dépend de nous? Qu'en pensez-vous?

Bien à vous,
Elise Sourire
Journalisée
Qasimodo
Jr. Member
**
Sexe: Homme
Messages: 83



Voir le profil Courriel
« Répondre #11 le: Mai 20, 2012, 03:05:17 »

Bonjour Elise , tu as raison , les joies que j'éprouve relèves de mes propres valeurs et mes principes , la valeur humain a une place très importante dans mes valeurs , bref notre bonheur doit être conforme avec nos valeurs sinon on va sentir une culpabilités piquante a chaque fois on goute un bonheur qui n'est pas conforme ou bien qui oppose nos valeurs .
j'ai beaucoup aimé ce qui te rendre heureuse et aussi les choses qui te tiens a cœur je te trouve en générale une personne humaine , qui veiller sur les valeurs humaines , j'aime aussi ton coté inventif et créatif ça prouve que tu as une imagination très vaste , je vois qu'on a un peu prés un ressemblance par apport nos valeurs .
pour vos répondre a votre question concernant dépendance de notre bonheur , je crois que oui notre bonheur dépend de nous , et chacun sa petite jardin qui le rendre heureux , car le bonheur est une chose subjectif qui a un lien avec l'état d'esprit de la personne , comme dit l'adage la vie n'est pas un fleuve tranquille , mais derrière ce proverbe il y a une recherche permanente de l'homme de son bonheur  ce qui représente un objectif de tous les gens à realiser leurs bonheur soit par le travail l'écriture le sport l'amour , la militantisme la lecture les cinéma le théâtre la discussion , bref tout activités qui sont sources d'épanouissement et du bonheur de l'homme .
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #12 le: Mai 22, 2012, 06:13:23 »

Merci Samir pour ta participation si fidèle.
Nous pouvons nous demander si le bonheur dépend de nous.
D'un côté, Samir, tu penses que le bonheur dépend de toi, mais d'un autre côté, le bonheur est peut-être une question de chance, comme semble l'indiquer son étymologie. Le mot bonheur est un dérivé du latin augurium qui signifie augure, chance. Si l'on suit cette idée, on peut penser que le bonheur est quelque chose qui arrive dans nos vie, qui nous échoit sans qu'on s'y attende. De même le malheur peut soudain survenir alors qu'on ne s'y attendait pas.
Ou bien faut-t-il croire que le bonheur ou le malheur d'une personne n'est que le résultat de ses propres actes? Certes, agir dans un certain sens peut apporter du bonheur, mais si on essaie d'être heureux, le devient-on nécessairement? N'y a-t-il pas sur Terre beaucoup de bonnes personnes qui font des efforts pour être heureuses et qui sont pourtant malheureuses? Le bonheur est-il un état qui dépend entièrement de nous?

Bien à vous
Elise  Sourire
Journalisée
Qasimodo
Jr. Member
**
Sexe: Homme
Messages: 83



Voir le profil Courriel
« Répondre #13 le: Mai 22, 2012, 09:38:25 »

bonsoir Elise , j'ai bien saisi tes réflexions je suis d'accord avec toi par le faite que la volonté et la recherche permanente du bonheur ne suffit pas de nous porter le bonheur , j'ai loupé cet optique de vision je reconnue ça , il faut parfois une goute de chance comme tu as dis ,
parfois on trouve des gens qui sont à la recherche de bonheur mais durant ce chemin il y a le malheur , parfois oui le bonheur est un état qui dépend entièrement de nous car ma définition du bonheur pour moi c'est un équilibre entre les moments d'épreuves et les moments du bonheur , parce que chaque épreuve est une leçon et chaque bonheur est un moment de joie .
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #14 le: Mai 23, 2012, 02:24:04 »

Merci Samir pour ta réponse.
Elle me permet de préciser que la philosophie est l'art d'envisager les questions sous plusieurs angles, et donc de trouver différentes réponses. Ce n'est qu'en essayant plusieurs réponses, même si elles sont contradictoires, que l'on peut juger de manière philosophique. On dépasse ainsi la simple opinion pour parvenir à un vrai jugement. C'est dans le but de dépasser ses a priori qu'il faut s'intéresser aux idées différentes des siennes, afin de permettre à sa pensée d'évoluer.
Je te remercie donc d'avoir bien voulu envisager cette réponse, et d'avoir précisé ta pensée.

Nous pouvons déduire de ce qui précède que le bonheur dépend en partie de nous et en partie de la chance. Cependant, ce que m'apprend ton idée, c'est que ce qui dépend de nous est plus important, car même si la vie nous présente une épreuve, nous pouvons en tirer une leçon. J'aimerais savoir Samir, quelle est la force qui permet d'envisager les épreuves comme des leçons, sans en souffrir, tout en continuant à être heureux?

Il me semble que cette force réside dans un certain regard sur l'existence, et nous fermons ainsi une boucle que nous avions ouverte précédemment.

Mais d'où viennent cette force, cette capacité à regarder ainsi l'existence, cette faculté de préserver son bonheur malgré les épreuves?

Est-ce inné? Est-ce le fruit de l'éducation? D'un travail sur soi? Qu'est-ce qui fait qu'une personne sera plus capable qu'une autre de surmonter les épreuves?

En un mot, quel est donc le secret du bonheur?

Si l'un ou l'autre d'entre vous a une idée à suggérer, elle est la bienvenue!

Bien à vous,
Elise Sourire
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #15 le: Mai 23, 2012, 03:16:39 »

Samir, chers lecteurs

Je vous prie de m'excuser pour ces deux messages à la suite, mais j'ai une question brûlante à vous poser, et à te poser Samir. Non seulement cette question me permettra de comprendre mieux ta pensée Samir, mais elle peu être une source d'enseignement pour moi, et elle m'intéresse donc tout particulièrement.

Faut-il accepter de souffrir pour être heureux?

Merci d'avance pour ta réponse.
Bien à vous
Elise   Huh
Journalisée
Qasimodo
Jr. Member
**
Sexe: Homme
Messages: 83



Voir le profil Courriel
« Répondre #16 le: Mai 23, 2012, 10:03:35 »

bonsoir Elise merci d'avoir m'éclaircir tes réflexions je les trouve raisonnable . alors je vais commencé , par la réponse de ta dernière question et enchainer  d'analyser les autres   , accepter ça ne va pas dire satisfaire , accepter la souffrance ça veut dire reconnaitre pour moi l'existence d'un malaise ou bien d'un problème d'avouer son existence , et ça c'est très important car il y a des gens qui n'accepter  pas  que le faite d'avoir des problèmes c'est injuste et  quand ils parlent ils n'avouent pas qu'ils souffrent , en revanche la reconnaissance de souffrance c'est un début de combat d'épanouissement et la recherche du bonheur car si on ne goute pas le gout de souffrance on va le confondre avec le bonheur , pour moi le combat du bonheur est un match permanent , c'est comme les stages des jeux vidéo on passe de stage a l'autre avec succès , oui il faut accepté de souffrir pour être heureux car la souffrance est un stage entre autres du bonheur  .
pour te répondre sur la question , la faculté de conserver le bonheur malgré  nos épreuves , on se basant sur ma propre expérience ,A mon avis est un fruit d'éducation , avant j'étais fragile devant les épreuves j'arrive pas a les faire faces , après mon inscription a la fac et les années des expérience que j'ai accumulé dans le travail au domaine professionnel , j'ai bâti une personnalité très forte qui savent gère et vive avec les épreuves tout en gardant le bonheur , j'ai fait un travail énorme sur ma personnalité , les cours de philosophie m'ont bcp aidé d'avoir un esprit critique et objectif des événements , je reconnais que l'université de succès m'a  appris   bcp chose aussi  , aujourd'hui je suis devenu une personne d'objectif quand je fini un objectif je passe à l'autre pour que j'avance dans le vie .
bien a vous Elise       
Journalisée
Stapha
Newbie
*
Sexe: Homme
Messages: 6


Je m’appelle Mustapha, qui signifie en arabe l’élu


Voir le profil Courriel
« Répondre #17 le: Mai 24, 2012, 12:32:07 »

Bonjour tout le monde,

Je reviens à la proposition d'Elise pour définir le bonheur et vous livre mon modeste point de vue à ce sujet et ce, à travers les quelques expériences que j'ai vécues.

Pour moi le bonheur c'est une sensation de satisfaction qui s'exprime chaque fois que:

-je fais une bonne action;
-lorsque je me sens en sécurité matérielle;
-lorsque je voix que mon entourage est heureux;
-lorsque je sens le message que je souhaite transmettre a été bien compris;
-lorsque je sens que je suis bien sentimentalement;
-lorsque je me sens en paix avec moi même et avec les autres;
-après un travail ou une mission bien accompli;
-lorsque je me sens en sécurité spirituelle après une prière purifiante qui me fait oublier le monde matériel.
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #18 le: Mai 24, 2012, 04:24:42 »

Merci Stapha!  Sourire
Journalisée
Elise
Invité
« Répondre #19 le: Mai 24, 2012, 04:32:06 »

Bonjour à tous, bonjour Stapha,
Ca me fait un grand plaisir d'accueillir un nouveau participant.
Par ailleurs, ton message Mustapha (Stapha) me fait penser à une autre définition possible du bonheur.

Le bonheur est la sensation de bien être que l'on éprouve quand nos besoins sont satisfaits.
Cette définition est inspirée de Marshall Rosenberg, dans son livre "Introduction à la communication non-violente" Pour Rosenberg, une émotion agréable est le signe que nos besoins sont satisfaits. Au contraire une émotion désagréable est le signe que nos besoins ne sont pas satisfaits.
Le bonheur peut donc être défini comme une émotion agréable indiquant que nos besoins sont satisfaits.

Merci encore Stapha pour ta contribution qui apporte de l'eau à mon moulin.
Bien à vous,
Elise
Journalisée
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !