forum.universite-du-succes
Juin 05, 2020, 09:36:53 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Citations et réflexions sur le Pardon  (Lu 8502 fois)
Michèle
Jr. Member
**
Sexe: Femme
Messages: 75


Désir, Connaissance, Action


Voir le profil
« le: Janvier 28, 2011, 10:36:04 »

 Une simple pensée de gratitude dirigée vers le ciel est la plus parfaite des prières.

    [Gotthold Ephraim Lessing]
Extrait de Minna von Barnhelm
« Dernière édition: Juin 20, 2011, 07:41:17 par Michèle » Journalisée

Amitié
Michèle
Univers
Full Member
***
Sexe: Femme
Messages: 168



Voir le profil Courriel
« Répondre #1 le: Février 08, 2011, 02:28:44 »

“Si la seule prière que vous faites de votre vie est de dire «Merci», c'est déjà suffisant." Maître Eckhart
« Dernière édition: Juin 20, 2011, 07:41:40 par Michèle » Journalisée

Au plaisir de vous lire !
Harmon
Newbie
*
Sexe: Femme
Messages: 12

L'important c'est de s'aimer pour aimer l'autre.


Voir le profil
« Répondre #2 le: Juin 01, 2011, 10:03:45 »



L'amour... l'essentiel, oui vraiment !

J'ai eu cette prise de conscience un matin en descendant du bus scolaire : j'avais 13 ans.
Je me suis rendue compte que je ne savais rien, mais que cela l'amour, c'était le plus important !

Depuis, ça ne m'a plus quittée.

La gratitude... oui oui oui ! geste de reconnaissance, de douceur, de tendresse... de soleil dans les yeux.

Et le Pardon ? j'ai ma petite idée là-dessus .... et vous ?
Journalisée

Détoxication de... traumas ! Une urgence pour une saine vie !
Michèle
Jr. Member
**
Sexe: Femme
Messages: 75


Désir, Connaissance, Action


Voir le profil
« Répondre #3 le: Juin 11, 2011, 05:21:42 »

Bonjour Harmon,

Le Pardon ; vous soulevez là un vaste sujet, complexe. Oui, moi aussi j'ai "ma petite idée". Je serai heureuse de connaître la vôtre.

Avant le pardon, me semble t-il, il y a la reconnaissance de ce qui est : reconnaître la souffrance éprouvée en regard d'une blessure reçue. Et reconnaître et laisser être la colère, la rancoeur, la haine, le ressentiment ect. qui nous habitent, et, disons le bien, nous possèdent et nous empoisonnent, nous, et pas l'autre qui nous a fait, sciemment ou non, du mal. Nous sommes possédés, nous sommes malades. Et si çà dure, somatisons ces maladies de l'âme. Cette violence, cette colère, même si elle est juste, est une puissante énergie, destructrice, qui a besoin de s'exprimer, et se tourne vers la cible la plus proche:notre propre corps.
Donc, reconnaître, laisser être, prendre conscience de, car on ne peu guérir de quelque chose que l'on nie, je crois.

Et si il y a, pour retrouver la santé, de l'âme si le corps n'en a pas encore fait ou trop fait les frais, à pardonner, souvent il y a aussi à se pardonner, de choses dont on a conscience et d'autres dont on a pas encore pris conscience. Lorsque l'on s'en veut de quelque chose, consciemment ou non, donc aussi quand on ne sait pas (encore) qu'est-ce qu'on a a se pardonner, il y a culpabilité et la culpabilité appelle la punition, qu'on attire a soi de toutes sortes de façons. C'est hallucinant le mal que l'on peut se faire à soi-même.

Il y a aussi, je pense, à s'abstenir de faire de la complaisance en excusant l'autre et en pardonnant (du moins trop vite) l'autre, les autres. A mon avis c'est un pseudo pardon qui cache de la faiblesse, de la fuite, de la lacheté. L'Amour n'exclut pas la totale lucidité, ils se tiennent ensembles. On nie sa souffrance, sa blessure, pour ne pas avoir à les assumer, à les traverser. On joue les petits saints qui pardonnent par dénégation de sa lâcheté, de sa faiblesse, de son incapacité à ne pas accepter de se faire marcher sur les pieds, de se faire respecter.

Voilà les première idées qui me viennent. C'est un sujet à approfondir et explorer plus avant dans toutes ses facettes.

Je vous prie de bien vouloir m'excuser de m'arrêter là aujourd'hui, je n'ai en ce moment pas le temps de rester longtemps sur l'ordinateur. J'y reviendrai dés que je pourrai, si vous le désirez.

Encore pardon de cette si brève ébauche.

Merci d'être venue intervenir dans cette section.

Bonne soirée et très bon week-end à vous et à tout le monde.

 
« Dernière édition: Juin 20, 2011, 07:42:04 par Michèle » Journalisée

Amitié
Michèle
Harmon
Newbie
*
Sexe: Femme
Messages: 12

L'important c'est de s'aimer pour aimer l'autre.


Voir le profil
« Répondre #4 le: Juin 12, 2011, 12:29:48 »

Bonjour Michèle, Sourire

Nous faisons chacun ce que nous pouvons avec ce que nous avons reçu d’amour et/ou pas reçu.
Nous avons peut-être reçu du rejet aussi, ou pire.

Merci pour votre avis... vous dites trop bref ?
Je vais l’être encore plus...  Clin d'oeil

Ecoutez, je ne fais pas ici une « pub ».
Je vous partage une merveille  Souriant

Avant d’apprendre cette « technique de libération de traumas », je considérais le pardon comme relevant de l’impossible.
Car il faut le faire avec son cœur, et non à partir du mental... Ce mental truffé de mult croyances.

J'ai découvert, très étonnée moi-même, qu’en désactivant les souffrances incrustées dans le cerveau limbique et ce parfois depuis « toute une vie » (40 ans par exemple), l’on accède à de la compréhension, de l’indulgence, de la bienveillance, de la compassion, voire de l’amour !!!

Epoustouflant et pourtant vrai.  Je le constate à chaque fois.
Emerveillée car ça n’avait pas été précisé lors de la formation.  Très beau. Ah comme c’est bon !  Souriant

J’ai entendu, lors d’une conférence sur le pardon, qu’en Amérique (Canada etc), on utilisait la puissance du pardon dans certains hôpitaux.
La Justice, paraît-il, l’utilise aussi.
J’ai lu aussi, qqpart sur le web : « je te pardonne, je me libère du poids de ta faute »...
Et aussi : « s’il vous est impossible de pardonner, car trop de souffrance, demandez à des êtres que vous considérez comme des références spirituelles de le faire pour vous, ils le feront bien mieux que vous «

Le pardon est l’étape ultime à la reconstruction de soi.
Car chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a reçu d’amour ou pas.

Fait troublant donc : la désactivation des souffrances émotionnelles permet d’accéder à la douceur. Avant cela, impossible ! Ce n’est même pas la peine d’y penser....
Début de séance : la personne voit de la haine dans les yeux de l’agresseur... après désactivation, elle me dit : « je vois de la peur, du désespoir, de la souffrance dans ses yeux maintenant » et cela spontanément...

Apparemment, l’émotion négative aveugle... et durcit notre cœur ou un/des organes avec les conséquences que nous savons.

Voilà donc le merveilleux cadeau que j’ai reçu.
Belle journée à vous, à tout le monde !
« Dernière édition: Juin 20, 2011, 07:42:27 par Michèle » Journalisée

Détoxication de... traumas ! Une urgence pour une saine vie !
Michèle
Jr. Member
**
Sexe: Femme
Messages: 75


Désir, Connaissance, Action


Voir le profil
« Répondre #5 le: Juin 12, 2011, 08:41:16 »

Bonjour Harmon,

Merci pour toutes ces informations hautement intéressantes.

Ce que vous mentionnez sur l'appel aux êtres de Lumière rejoint la parole de Saint Jean : "si ton cœur te condamne, sache que Dieu est plus grand que ton propre cœur".

On peut dire : si ta conscience te condamne, sache que tu peux faire appel à une plus haute Conscience qui t'habite, est en toi, plus grande que toi et aussi plus proche de toi que toi-même.

Il s'agit alors, non plus de faire des efforts pour pardonner ou se pardonner, mais, après avoir fait appel au divin en nous, notre Être intérieur, notre Être Supérieur, Lui lâcher les rennes, Le laisser faire, accueillir Son œuvre, laisser être le Pardon en nous.

Extrêmement intéressant la désactivation de la souffrance émotionnelle. Jean-Yves LELOUP, lors d'une conférence à laquelle je n'étais pas mais dont on m'a donné une cassette audio de l'enregistrement de cette soirée, précise que les médecins ont constaté que dire pardon, que l'on pardonne à quelqu'un ou que l'on demande pardon, çà avait le même effet thérapeutique sur la personne qui prononce enfin ce non-dit et apporte ce dont vous parlez : la pacification, l'accession à la paix et à la douceur.

Bon dimanche Harmon, bon dimanche à tous et toutes.
« Dernière édition: Juin 20, 2011, 07:42:47 par Michèle » Journalisée

Amitié
Michèle
Harmon
Newbie
*
Sexe: Femme
Messages: 12

L'important c'est de s'aimer pour aimer l'autre.


Voir le profil
« Répondre #6 le: Juin 18, 2011, 10:18:33 »

Bonjour Michèle...


Merci pour votre réponse...

Que dire de plus ??

Pardon pour mon retard...

Bon dimanche Michèle, bon dimanche à toutes et tous... alors  Clin d'oeil ?
Journalisée

Détoxication de... traumas ! Une urgence pour une saine vie !
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !